Une fumée blanche jaillit soudain de votre capot ? Un arrêt d’urgence est impératif ! Votre véhicule est sans doute victime d’une surchauffe moteur. De quoi s’agit-il, comment y remédier et comment l’éviter : le point sur la question.

Surchauffe moteur : contrôlez le liquide de refroidissement et l’huile du moteur

Le fonctionnement des moteurs produit de la chaleur, qui est normalement absorbée par le système de refroidissement puis évacuée par le radiateur. Effectuer régulièrement une purge du liquide de refroidissement pour en chasser les bulles d’air contribue à protéger votre moteur de toute surchauffe. Votre véhicule est également équipé d’une jauge qui détecte tout défaut du système de refroidissement, auquel cas le voyant orange correspondant s’allume, puis le voyant moteur lui-même se met à clignoter sur le tableau de bord. Dernier indicateur : l’aiguille du cadran de température moteur bascule dans le rouge. Pour prévenir ce type de panne, il est recommandé de vérifier régulièrement les niveaux d’huile et de liquide de refroidissement de votre véhicule.

Les causes possibles d’une surchauffe moteur

Votre véhicule peut être victime de différentes avaries, qui entraînent à leur tour une surchauffe du moteur : fuite du liquide de refroidissement (qui sort par le vase d’expansion), bouchon dans le système de refroidissement, joint de culasse abîmé, pompe à eau à changer, ventilation du radiateur déficiente… En cas de surchauffe moteur, voici ce qu il faut savoir pour réagir au mieux : ralentissez, allumez le chauffage à fond (le système va alors puiser de la chaleur dans le moteur) et arrêtez-vous au plus vite. Concernant les réparations, tout dépend du type de panne qui a engendré le problème. Il peut être nécessaire de vidanger le système de refroidissement, d’effectuer le remplacement du radiateur ou de la pompe à eau, de changer l’huile moteur… À titre préventif, il est conseillé de faire réviser votre véhicule régulièrement par un garagiste. Celui-ci pourra vidanger le système de refroidissement si nécessaire, changer le liquide, renouveler l’huile du moteur, contrôler l’état du radiateur ou des joints de culasse.

La surchauffe moteur peut être évitée – comme bon nombre de pannes – par un entretien régulier, effectuée par un professionnel compétent. Si cependant vous êtes victime de cette avarie, retenez que plus vite vous couperez le contact, moins vous risquerez d’endommager des pièces du moteur.