On entend souvent parler de pneu « hiver » ou « été », voire « quatre saisons », sans forcément connaître les différences entre ces modèles. Elles concernent en fait trois caractéristiques : la structure, la concentration en caoutchouc et les sculptures des pneus. Voyons ensemble le détail de ces différences et leur impact sur la conduite et la sécurité routière.

 

Une gamme de pneus pour chaque besoin

Suivant l’utilisation que vous faites de votre véhicule et les conditions hivernales de votre région, vous pouvez être amené à acquérir deux jeux de pneus. Mais, compte tenu de l’effort budgétaire que cela demande, vous vous demandez peut‑être : pneu d’hiver et pneu d’été, quelle différence ? Comme leur nom l’indique, les pneus hiver sont adaptés à la circulation hivernale, c’est‑à‑dire sur route mouillée, gelée ou enneigée. Ils sont plus riches en caoutchouc, ce qui améliore leur souplesse et augmente l’adhérence. Ils possèdent aussi de nombreuses rainures, qui dispersent l’eau et évitent les risques d’aquaplaning, et des sculptures profondes destinées à stocker la neige pour – paradoxalement – améliorer l’adhérence sur une chaussée enneigée. En revanche, les gommes constituant les pneus été ont tendance à durcir au froid et à s’assouplir à la chaleur, ce qui rend leur utilisation indiquée à la belle saison.

 

Prendre la route en toute sécurité grâce à des pneus adaptés

Suivant le lieu où vous résidez, les pneus hiver sont quasi‑obligatoires : en cas de neige ou de verglas fréquent, un pneu été ou même quatre saisons ne vous offrira pas l’adhérence nécessaire à une parfaite sécurité. Bien que le climat de notre pays soit plutôt chaud, certains endroits n’en sont pas moins enfouis sous la neige à chaque hiver. La circulation des voitures en toute sécurité ne peut alors se faire qu’avec des pneumatiques adaptés, de bonne qualité et en excellent état. Mais l’hiver et la neige impliquent aussi d’adapter votre conduite, sans quoi les meilleurs pneus du monde n’éviteront pas l’accident ! Pour cela, pensez à anticiper au maximum les déplacements des autres usagers de la route, à réduire votre vitesse, à augmenter les distances de sécurité, à allumer vos feux pour être visible de loin et à éviter toute conduite brusque : privilégiez par exemple le frein moteur pour ralentir, notamment en descente, et évitez le patinage en désactivant momentanément la fonction ESP de votre voiture.