Si dans des circonstances normales, la sécurité routière est indispensable ainsi que la vérification des différentes pièces du véhicule avant son utilisation, alors dans les circonstances actuelles imposées par l’état d’urgence sanitaire suite à la pandémie du covid 19, l’application de ces mesures appelle fermeté et intransigeance.

Déconfinement : Dispositifs de sécurité à appliquer

L’impact du confinement était clair et évident sur la sécurité routière au Maroc. Le nombre d’accidents de la circulation a baissé ainsi que les pertes matérielles et humaines. Mais, face au déconfinement et au retour progressif à la vie normale, la négligence sur la route est inadmissible de même que l’exposition d’autrui à tout type de danger. Pour atteindre ce but, tous les usagers de la route doivent appliquer les dispositifs de sécurité sanitaire et respecter le code de la route. Ils doivent également prendre les précautions nécessaires et les mesures préventives recommandées par les autorités compétentes afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Parmi les conseils essentiels, le contrôle technique soigneux des véhicules et particulièrement ceux stationnés depuis longtemps suite au confinement, est une priorité à établir.

À noter que pendant le confinement, avec des déplacements réduits, certains conducteurs ont adapté des comportements à risque, ce qui peut provoquer des accidents de la route. Dieu nous en préserve. Par conséquent, il faut respecter la vitesse limite autorisée, ne pas griller le feu rouge et suivre les règles de dépassement.

Tout conducteur est tenu à être attentif sur la route et à ne pas se préoccuper à mettre et à enlever son masque lors de la conduite car ce geste peut être hautement délétère. Il est préférable d’ouvrir les vitres pour une ventilation convenable et garder le climatiseur du véhicule éteint.

Toujours dans le cadre des mesures préventives, les recommandations lors des déplacements doivent être respectées comme la distanciation sociale dans les véhicules pour éviter tout risque de transmission virale. Faire une halte toutes les deux heures permet à l’usager de la route de se reposer et lui procure plus de confort surtout qu’il n’a pas l’habitude de porter un masque en conduisant.

Bannir l’utilisation des smartphones !

Tout objet qui distrait au volant doit être abandonné. L’un des effets secondaires du confinement sur notre quotidien est l’addiction aux smartphones et aux ordinateurs et passer de longues heures tout au long de la journée à naviguer, regarder, communiquer et plonger dans un monde virtuel.

Cet attachement s’est poursuivi après le déconfinement, ce qui peut se répercuter négativement sur les usagers de la routes surtout s’ils n’arrivent pas à s’en débarrasser.

En reprenant le volant, ces appareils sont à bannir pour pouvoir assurer la sécurité sanitaire, éviter les incidents circulatoires et respecter les lois ainsi que le code de la route. Sans aucun doute, la période du confinement a affecté notre santé. Le stress, l’anxiété et l’insomnie impactent directement le conducteur.

Sa réaction et son interaction avec son environnement routier peuvent être inadaptées. Pour que cette situation ne surviendra pas, il faut veiller à respecter voire allonger les distances de sécurité et à adapter la vitesse tout en gardant sa vigilance sur la route.