Appelés « usagers vulnérables », les piétons, cyclistes et autres skateurs ont des droits et des devoirs, au même titre que les automobilistes. Chaque personne doit faire le choix d’adopter le bon comportement et d’appliquer des mesures de protection particulières pour les piétons, les cyclistes ou les personnes en fauteuil roulant. En retour, ceux-ci doivent aussi respecter certaines règles de sécurité.

Quels sont les devoirs des usagers vulnérables selon le code de la route ?

En premier lieu, emprunter les passages pour piétons constitue une obligation légale et un comportement essentiel en matière de sécurité routière. À moins qu’il n’y en ait pas dans un rayon de 50 mètres autour de vous, vous devez traverser «sur les clous ».

Quant aux deux-roues non motorisés, ils sont tenus d’emprunter les bandes ou les pistes cyclables si elles existent. Certaines mesures du code de la route les concernent spécifiquement : c’est le cas du « sas vélo » présent devant certains feux tricolores, ou encore du panneau « tourne à droite » leur permettant de s’engager même si le feu est rouge.

Quant aux trottinettes et skate-boards, ils sont assimilés à des piétons, et doivent donc emprunter le trottoir, les passages cloutés et ne pas dépasser la vitesse d’un marcheur.

Les usagers vulnérables, appelés ainsi parce qu’ils ne disposent d’aucune protection ou presque pour circuler, contrairement aux automobilistes à l’abri de leur habitacle, ont des droits et des devoirs au même titre que les autres. Ils doivent cependant faire l’objet d’une attention particulière, notamment s’il s’agit d’enfants, de personnes âgées ou de PMR (personnes à mobilité réduite). La sécurité routière les concerne aussi !

Quels sont les droits des usagers vulnérables ?

Les piétons et les cyclistes sont les principales victimes des accidents en milieu urbain. Grands oubliés de la prévention routière par le passé, ils font aujourd’hui l’objet d’une réelle volonté de communication sur leurs droits, en tant qu’utilisateurs de la route à part entière.

Les cyclistes, dont le nombre augmente régulièrement, sont au cœur de campagnes de sécurité routière et de mesures destinées à sensibiliser les automobilistes sur les bons comportements à adopter pour les protéger.

En présence d’usagers vulnérables, les conducteurs sont appelés à demeurer bienveillants, à ralentir, à respecter une distance minimum de 1 m (1,5 m hors agglomération) pour les dépasser.

Enfin, rappelons que les automobilistes doivent laisser la priorité aux piétons s’ils sont engagés sur la chaussée ou s’ils manifestent l’intention de traverser et ce, même s’ils se trouvent en dehors d’un passage piétons.

La protection des usagers vulnérables, en particulier des plus fragiles (à savoir les enfants et les personnes âgées), et le respect de leurs droits font partie intégrante des mesures de sécurité routière.