À moto, la fonction essentielle du casque (ainsi que du blouson, des gants et du pantalon) est de vous protéger en cas de chocs, de chutes ou de collisions. Équipement de protection incontournable, il contribue aussi à exprimer la personnalité de celui ou celle qui le porte. Voici quelques conseils pour bien choisir votre casque.

Comme en voiture, le choix des matériaux est primordial

Suivant l’usage que vous faites de votre deux-roues et le style de routes que vous empruntez, il existe différents types de casques, protégeant plus ou moins le visage et dont le port est plus ou moins contraignant. De l’intégral au modulable, en passant par les modèles pour enfant, il en existe de nombreux types, et, à scooter comme à moto, vous êtes tenu d’en porter un.

Choisir le casque le plus adapté pour vous implique de prendre en considération votre pratique, le type de moto que vous conduisez et les trajets que vous effectuez, ainsi que votre morphologie. Constitué d’une coque protectrice plus ou moins couvrante, présentant un confort directement lié à son poids et à sa résistance aux chocs, le casque protège également le visage grâce à une visière – assortie ou non d’une mentonnière solidaire de la calotte. Il existe plusieurs équipements disponibles, selon vos besoins :

  • Le modèle intégral, qui offre la meilleure protection en ville et sur route, mais demeure chaud et lourd à porter
  • Le casque jet, confortable et léger, bien adapté à un usage urbain
  • Le modulable, hyper polyvalent quoiqu’un peu lourd
  • Le casque adventure, isolé et ventilé, convenant bien aux amateurs de road-trips
  • Le modèle tout-terrain, spécialement étudié pour un usage sportif

Le casque intégral : un port qui garantit une protection maximale

La fonction principale d’un casque de motard étant d’assurer la sécurité de ce dernier, votre choix doit tenir compte de plusieurs paramètres. La visière du casque doit être suffisamment solide, idéalement complétée par une mentonnière pour optimiser la sécurité du casque. La taille de celui-ci doit être parfaitement adaptée : il ne doit pas bouger lorsque vous secouez la tête, ni exercer de pression sur votre crâne ou votre nuque.

Pour être confortable et ne pas entraîner de douleurs cervicales, le casque doit être d’un poids raisonnable et disposer d’un système de ventilation suffisant. Enfin, selon que vous effectuez uniquement de petits trajets urbains ou que vous partiez en voyage à moto, vous devez choisir le modèle qui répond le mieux à vos besoins, et qui vous offre la protection la plus complète.