Saviez-vous que plus de 40 % des accidents mortels sont à déplorer entre 22 h et 5 h du matin ? En cause : une vision de nuit médiocre, la fatigue lorsqu’on prend la route après une journée de travail, une visibilité réduite de nuit… Pour éviter de venir grossir ces tristes statistiques, découvrez nos conseils pour bien conduire la nuit.

Deux astuces-clés : faites une sieste et vérifiez vos systèmes d’éclairage

Conduire de nuit est source de stress pour la plupart des automobilistes : l’éblouissement, la faible visibilité, la fatigue et le manque d’habitude en sont les causes essentielles. L’éblouissement dû aux phares des véhicules qui arrivent en face intervient dans de nombreux accidents de la route. Pour autant, pas question de faire l’impasse sur la visibilité : vous devez contrôler le bon fonctionnement de tous vos feux régulièrement, et en particulier avant de prendre la route pour un trajet de nuit.

De nuit, votre vision peut être moins performante : même si le trafic est moindre, la difficulté à « accommoder », conjuguée à l’éblouissement, constitue un danger réel.

Autre risque accru la nuit : celui de la somnolence. Moins vigilant, vous anticipez moins les obstacles. Les signaux d’alerte sont par exemple une sensibilité plus grande à la lumière des phares, des picotements dans les yeux ou une raideur dans la nuque et le dos. Une solution peut être de dormir un peu avant de prendre la route.

Pour résumer, voici l’essentiel de nos conseils pour bien conduire la nuit :

  • Signalez votre position
  • Soyez attentif aux autres usagers (moto, auto, piétons…)
  • Faites contrôler régulièrement votre vision
  • Prévenez les risques de somnolence en faisant une sieste avant de prendre le volant.

Nos conseils pour bien conduire la nuit : la visibilité est primordiale

Pour les conducteurs amenés à rouler régulièrement de nuit, voici quelques conseils supplémentaires, concernant aussi bien les personnes que les voitures. Tout d’abord, faites vérifier votre vue par un ophtalmologiste compétent.

Ensuite, soignez la visibilité, en maintenant le pare-brise, les rétroviseurs et la lunette arrière propres. Adaptez votre vitesse et soyez vigilant au comportement des autres usagers de la route, mais aussi aux animaux qui peuvent surgir sur la chaussée.

Maintenez des distances de sécurité suffisantes, surtout en cas de forte circulation ou d’intempéries. Enfin, sachez utiliser correctement les différents feux de votre voiture.

Tous les trajets à bord de véhicules automobiles représentent un danger potentiel. De nuit, redoublez donc de prudence : votre voiture doit disposer de phares en bon état et correctement réglés, la luminosité du tableau de bord ne doit pas vous gêner, les plafonniers doivent être éteints. Ainsi, vous pourrez conduire de nuit en minimisant les risques d’accidents.