Traverser en priorité sur les passages aménagés, regarder des deux côtés avant de s’engager, tenir la main des jeunes enfants… Bien que nous connaissions tous les règles de base pour emprunter la chaussée en tant que piéton, voici un petit récapitulatif de ce que vous devez savoir.

À pied aussi, le téléphone nuit à l’anticipation des évènements

Sur les trottoirs comme au volant, l’expérience et la vitesse jouent un rôle non négligeable.
Dans ce « guide du bon piéton : tout ce que vous devez savoir », revenons d’abord sur la notion de piéton. Il s’agit d’une personne qui marche ou court sur le trottoir, seule ou avec un moyen de locomotion tel que trottinette, skate board, etc. On rencontre également des personnes en fauteuil roulant, d’autres avec des poussettes, bref : les usagers du trottoir ont des attitudes et des profils très divers.

Au même titre que les conducteurs, les piétons doivent donc faire preuve d’une grande attention à ce qui se passe autour d’eux. Et comme au volant, le téléphone est une source de distraction qui peut s’avérer fatale… Première règle donc : arrêtez-vous pour utiliser votre smartphone. Deuxième règle : pour traverser la chaussée, empruntez un passage piéton. C’est même une obligation s’il s’en trouve un à moins de 50 mètres de là où vous êtes. Troisième règle : anticipez ce qui se passe autour de vous. Identifiez les secteurs à risques, comme les sorties de parkings ou de garages, et méfiez-vous aussi des piétons qui arrivent vite, comme les joggers, ou de ceux qui promènent un animal (toujours susceptible de réactions inattendues).

Pour les enfants, toutes les occasions sont bonnes pour apprendre à être un bon piéton

Si les cyclistes disposent souvent d’un espace dédié (la piste cyclable), il est fréquent de croiser des enfants à vélo ou à roller sur le trottoir au retour de l’école. En tant que parents, vous devez absolument apprendre à vos enfants les règles à respecter et guider leurs premiers pas en tant que piétons, afin de leur donner l’assurance et la prudence nécessaires. Sachez cependant qu’un enfant de moins de 12 ans n’a pas la maturité suffisante pour anticiper tout ce qui se passe sur la chaussée, donc pour traverser en toute sécurité.

Les conseils à destination des usagers des trottoirs peuvent être résumés ainsi:

  • Toujours respecter le code de la route
  • Traverser uniquement sur les passages réservés, au feu vert ou sur le signal de l’agent de la circulation
  • Regarder à gauche, puis à droite, puis de nouveau à gauche avant de s’engage
  • Tenir compte des facteurs extérieurs : vitesse des véhicules et des autres piétons, présence d’eau sur la route, luminosité, visibilité, etc.
  • Marcher loin du bord du trottoir
  • Tenir la main des enfants et leur interdire de jouer sur le trottoir
  • Éviter de « jaillir » du trottoir, au risque de surprendre les automobilistes (attention notamment en sortant du bus ou si l’on est dissimulé par un véhicule)

La sécurité routière est l’affaire de tous, des piétons autant que des autres usagers : ne l’oubliez pas !