Avec l’évolution permanente des appareils multimédia et la course aux équipements connectés dans les automobiles, on a vu apparaître des accessoires qui, s’ils peuvent être pratiques, présentent aussi des dangers réels s’ils sont mal utilisés. Quels sont ces appareils et en quoi sont-ils dangereux ? Petite explication.

Le GPS : une aide à la conduite, oui, mais…

Depuis sa mise au point, le GPS s’est largement généralisé et équipe aujourd’hui de très nombreux véhicules. Très pratique puisqu’il vous guide jusqu’à bon port, à voix haute, sans que vous ayez besoin de consulter le volumineux guide de la route posé sur vos genoux tout en conduisant, le GPS a cependant un inconvénient lié à sa mauvaise utilisation par certains conducteurs. En effet, le fait de paramétrer son GPS tout en conduisant a tendance à se généraliser. Une pratique très risquée, puisque non seulement vous n’avez plus les yeux sur la route, mais qu’en plus vous êtes concentré sur l’appareil et non sur ce qui se passe autour de votre véhicule. Pour résumer donc : le GPS, d’accord, mais à condition de vous arrêter pour le régler !

Les rétroviseurs multimédia : pas si “smart” que ça

Un autre équipement qui a fait son apparition sur bon nombre de véhicules est le rétroviseur dit “intelligent”. Équipé d’un écran tactile, de la 4G, ou disposant de caméras, il est censé faciliter la vie du conducteur en lui permettant de rester connecté ou de bénéficier d’aides à la conduite. Le problème ici aussi vient de l’utilisation qui en est faite : encore plus que pour le GPS, la tentation est grande de pianoter sur l’écran comme si c’était un smartphone au lieu de rester concentré sur la route. Lorsque vous êtes occupé à consulter votre rétroviseur intelligent, tout comme si vous téléphoniez, le risque d’accident est multiplié par 3 !


Le rétroviseur intérieur permet au conducteur de voir la route derrière lui sans être obligé de tourner la tête. L’utiliser comme GPS ou comme appareil connecté présente des dangers.

Équipements multimédias et concentration au volant

Au même titre que les téléphones portables ou les lecteurs DVD de voiture, les GPS et les rétroviseurs smart sont susceptibles de distraire le chauffeur. Celui-ci quitte la route des yeux et n’est plus concentré sur la conduite. Deux paramètres qui aggravent considérablement les risques d’accident, que ce soit en ville (un piéton qui surgit sans que vous le voyiez) ou sur route (la voiture devant vous qui déboîte inopinément). Dans tous les cas donc, les accessoires connectés quels qu’ils soient doivent être utilisés uniquement à l’arrêt, et dans une zone où votre véhicule ne gêne pas la circulation des autres automobilistes. La loi a d’ailleurs bien compris les dangers liés à ces nouveaux équipements et les sanctions ne feront sans doute que s’alourdir pour ceux qui persistent à les utiliser au volant.